PAJU - Palestiniens et Juifs Unis

Aller au contenu | Aller au menu | Aide - Accessibilité | Plan du site | English version

  1. Vous êtes ici :  
  2. Accueil  >
  3. Vigile  >
  4. 554 ressources dans cette catégorie

Vigile

L'occupation et la colonisation doivent cesser !

Tous les vendredis, depuis plus de six ans, de midi à 13h, beau temps, mauvais temps, PAJU organise une vigile en protestation contre l'occupation et la colonisation de la Palestine par l'occupant israélien.

JOIGNEZ-VOUS À NOUS CHAQUE VENDREDI.

Photo vigile

Quand : tous les vendredis de midi à 13h

: 529 rue Jarry Est, Montréal, Québec, H2P 1V4.

[554 ressources dans cette catégorie]

« QUE CESSE L’OCCUPATION ! » PAJU No 831, 13 janvier 2017: Kerry affirme que déménager l’ambassade américaine entrainerait « une explosion dans la région »

S’exprimant devant CBS News, le secrétaire d’État américain sortant répète son insistance que son pays reste impliqué dans le processus de paix israélo-palestinien, dont le but doit rester deux États. Il met l’accent sur l’incongruité démographique avec l’idée d’un état juif unitaire et démocratique. Le plan du président élu Donald Trump de déménager l’ambassade nuirait aux accords de paix existants, prévient Kerry.

« QUE CESSE L’OCCUPATION ! » PAJU No 830, 6 janvier 2017: Israël, seul contre tous et contre lui-même

Le niveau d’hystérie atteint par les dirigeants israéliens, en réaction au vote de la résolution 2334 de l’ONU sur la colonisation de la Cisjordanie, en dit long sur le déni dans lequel l’État hébreu s’est enfermé. On ne peut pas dire qu’il a été pris par surprise. Voilà des années que la communauté internationale rappelle aux dirigeants israéliens les termes de la résolution 465 votée le 1er mars 1980 par le Conseil de sécurité des Nations unies.

Que disait celle-ci, il y a… près de trente-sept ans? Elle « déplorait vivement » qu’Israël « persiste et s’obstine » dans une politique « qui fait obstacle à l’instauration d’une paix d’ensemble juste et durable au Moyen-Orient » et demandait « au gouvernement et au peuple israéliens de démanteler les colonies de peuplement existantes et de cesser d’urgence d’établir, édifier et planifier des colonies de peuplement dans les territoires arabes occupés depuis 1967, y compris Jérusalem. »

« QUE CESSE L’OCCUPATION ! » PAJU No 829, 30 décembre 2016: L’ambassadeur israélien de Donald Trump est un défenseur radical des colonies

Donald Trump a nommé son ambassadeur en Israël, un avocat défenseur des colonies qui a décrit certains juifs américains comme étant pires que les gardiens des camps de concentration. David Friedman, un avocat des banques en faillite qui représentait le président élu dans la faillite de ses hôtels à Atlantic City, a servi dans l’équipe de Donald Trump sur le Moyen-Orient. Il a mis en place un certain nombre de positions radicales sur les relations israélo-palestiniennes, y compris l’opposition radicale à la solution des deux états et la défense de Jérusalem comme capitale d’Israël. Il a déclaré que le président Barack Obama était un antisémite et il a suggéré que les juifs américains qui s’opposent à l’occupation israélienne de la Cisjordanie sont pires que les prisonniers de l’époque nazie qui ont servi comme gardiens des camps de concentration.

« QUE CESSE L’OCCUPATION ! » PAJU No 828, 23 décembre 2016: 200 juristes européens soutiennent le mouvement BDS

C’est une mobilisation sans précédent en soutien au mouvement Boycott, Désengagement, Sanctions (BDS) qui a pris naissance le 10 décembre, à l’occasion de l’anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme. Quelque deux cents juristes de pays européens ont signé un texte s’élevant contre les tentatives de plus en plus fréquentes visant à faire taire le mouvement BDS. Les juristes signataires affirment leur volonté de « défendre les droits des Palestiniens en menant la campagne BDS ». Nous publions ci-dessous leur appel.


« QUE CESSE L’OCCUPATION ! » PAJU No 827, 16 décembre 2016: Une réelle menace posée par 50 ans d'occupation en Israël

Des centaines de personnalités israéliennes ont demandé aux Juifs de la diaspora de soutenir leurs efforts pour mettre fin à l’occupation de la Palestine : « S’ils se soucient d’Israël, le silence n’est plus une option ». Cette démarche inhabituelle a été entreprise par près de 500 personnalités connues, incluant sept importants officiels IDF retraités et 20 anciens ambassadeurs, ministres, responsables gouvernementaux et parlementaires de haut rang. On compte aussi, parmi les autres signataires, 48 lauréats de prestigieux prix israéliens, y compris le Prix d’Israël, ainsi que des auteurs, artistes, savants et professeurs.

page suivante

  1. Retour en haut de page