PAJU - Palestiniens et Juifs Unis

Aller au contenu | Aller au menu | Aide - Accessibilité | Plan du site | English version

  1. Vous êtes ici :  
  2. Accueil  >
  3. Vigile  >
  4. « QUE CESSE L’OCCUPATION ! » PAJU No 833, 27 janvier 2017: L’Invitation d’un groupe de colons à l’inauguration du président confirme l’inquiétude sur la position de Trump concernant Israël

« QUE CESSE L’OCCUPATION ! » PAJU No 833, 27 janvier 2017: L’Invitation d’un groupe de colons à l’inauguration du président confirme l’inquiétude sur la position de Trump concernant Israël

Date de publication : 2017-01-27

Le Conseil Yesha dit avoir reçu une invitation à la cérémonie même après que l’ONU ait condamné les colonies illégales. Le Conseil Yesha, qui est le porte-parole et défendeur du gouvernement israélien à l’étranger, était auparavant dirigé par Naftali Bennett, qui est aujourd’hui le chef du parti politique de droite Jewish Home et aussi le ministre israélien de l’Éducation.


L’Invitation d’un groupe de colons à l’inauguration du président confirme l’inquiétude sur la position de Trump concernant Israël

Le Conseil Yesha dit avoir reçu une invitation à la cérémonie même après que l’ONU ait condamné les colonies illégales. Le Conseil Yesha, qui est le porte-parole et défendeur du gouvernement israélien à l’étranger, était auparavant dirigé par Naftali Bennett, qui est aujourd’hui le chef du parti politique de droite Jewish Home et aussi le ministre israélien de l’Éducation.

L’équipe de transition de M. Trump n’a pas répondu à la demande de commentaires du journal The Independent se demandant si des groupes représentant des Palestiniens ou des Israéliens arabes avaient été invités à l’inauguration. Un montant record de 90 millions de dollars (73 millions de livres sterling), recueilli pour l’événement grâce à des dons privés, a déjà suscité une controverse ainsi que la liste non publiée d’artistes qui allaient chanter.

Une résolution, adoptée par le Conseil de sécurité de l’ONU le mois dernier, a condamné les colonies en Cisjordanie comme « une violation flagrante du droit international et un obstacle majeur à la solution des deux États et à une paix juste, durable et globale ». Le conseil de sécurité demande d’arrêter toute construction. Le choix de l’administration de M. Obama de s’abstenir lors du vote de la résolution, plutôt que de la rejeter, a été condamné par M. Trump. Le président- élu a également nommé plusieurs personnalités pro-israéliennes à des postes éminents et s’est engagé à transférer l’ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem, qui est revendiquée comme capitale par les Israéliens et les Palestiniens.

Mahmoud Abbas, président de l’Autorité palestinienne, a averti que cette décision aurait un « impact désastreux sur le processus de paix, sur la solution des deux États et sur la stabilité et la sécurité de toute la région ».

Des dizaines de pays doivent réitérer leur opposition aux colonies israéliennes et demander l’établissement d’un État palestinien comme « la seule façon » d’assurer la paix dans la région un jour avant l’inauguration de M. Trump.

La France accueille des représentants de plus de 70 pays lors d’un sommet de la paix le dimanche 15 janvier 2017, où les délégués devraient inciter Israël et les Palestiniens à « réaffirmer officiellement leur engagement à la solution des deux États ». Israël a installé 600 000 de ses citoyens en Palestine (Cisjordanie) et à Jérusalem- Est.

Adapté de http://www.independent.co.uk/news/world/americas/israel-settler-groups-invite-donald-trump-inauguration-ceremony-yesha-council-jewish-settlements-a7525716.html

Distribué par PAJU (Palestiniens et Juifs unis)

WWW.PAJUMONTREAL.ORG

  1. Retour en haut de page