PAJU - Palestiniens et Juifs Unis

Aller au contenu | Aller au menu | Aide - Accessibilité | Plan du site | English version

  1. Vous êtes ici :  
  2. Accueil  >
  3. Vigile  >
  4. « QUE CESSE L’OCCUPATION ! » PAJU No 889, 23 février 2018: Les Israéliens vont-ils sombrer dans le gouffre sinistre qui menace de les engloutir?

« QUE CESSE L’OCCUPATION ! » PAJU No 889, 23 février 2018: Les Israéliens vont-ils sombrer dans le gouffre sinistre qui menace de les engloutir?

Date de publication : 2018-02-23

2e partie : Les migrants africains ne sont pas désirables en Israël

Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu affirme qu’un afflux de migrants africains risque de menacer le caractère juif d’Israël. Le gouvernement israélien a demandé à des milliers de migrants africains de quitter le pays. S’ils s’exécutent dans les 90 prochains jours et vont dans leur pays ou dans un autre, les migrants recevront 3 500 $. S’ils ne partent pas, les autorités israéliennes menacent de les emprisonner à partir du mois d’avril.

2e partie : Les migrants africains ne sont pas désirables en Israël

Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu affirme qu’un afflux de migrants africains risque de menacer le caractère juif d’Israël. Le gouvernement israélien a demandé à des milliers de migrants africains de quitter le pays. S’ils s’exécutent dans les 90 prochains jours et vont dans leur pays ou dans un autre, les migrants recevront 3 500 $. S’ils ne partent pas, les autorités israéliennes menacent de les emprisonner à partir du mois d’avril.

L’Agence des Nations Unies pour les réfugiés a déclaré que ce plan controversé violait les lois internationales et israéliennes. Israël a commencé cette semaine à expulser 40 000 demandeurs d’asile qui ont fui les guerres au Soudan et en Érythrée où ils risquent persécution et mort à leur retour.

Contrairement aux Palestiniens, ces réfugiés touchent le cœur de certains Israéliens compatissants, leur rappelant que de nombreux Juifs européens ont été secourus pendant la 2e guerre mondiale. Néanmoins, Israël a incité ses citoyens à collaborer en leur offrant 9 000 $ par réfugié africain dénoncé.

Des rabbins progressistes et des militants ont pour leur part demandé aux Israéliens de cacher les réfugiés dans les greniers et les caves, comme faisaient les Européens pour sauver les Juifs. Le gouvernement israélien promet que leur départ se fera en suivant les lois humanitaires, l’ordonnance exemptant les enfants, les femmes, les parents de mineurs dépendants et les victimes de l’esclavage et du trafic des êtres humains.

Note sur la terminologie: 

La BBC utilise le terme « migrant » pour désigner toute personne déplacée qui n’a pas encore achevé le processus juridique de revendication d’asile. Ce groupe comprend des personnes fuyant des pays déchirés par la guerre comme la Syrie, qui sont susceptibles d’obtenir le statut de réfugié, mais aussi les personnes qui cherchent un emploi et une vie meilleure. Ces derniers sont souvent appelés migrants économiques par les gouvernements. Israël utilise le terme « infiltré » pour décrire une personne qui n’est pas entrée dans le pays par une frontière officielle.

Adapté de http://www.bbc.com/news/world-middle-east-42541515

Distribué par PAJU (Palestiniens et Juifs unis)

WWW.PAJUMONTREAL.ORG

  1. Retour en haut de page