PAJU - Palestiniens et Juifs Unis

Aller au contenu | Aller au menu | Aide - Accessibilité | Plan du site | English version

  1. Vous êtes ici :  
  2. Accueil  >
  3. Vigile  >
  4. « QUE CESSE L’OCCUPATION ! » PAJU No 905, 15 juin 2018:Razan Al Najjar, une infirmiàre abattue

« QUE CESSE L’OCCUPATION ! » PAJU No 905, 15 juin 2018:Razan Al Najjar, une infirmiàre abattue

Date de publication : 2018-06-15

Razan Al Najjar, 21 ans, s’approchait d’un protestataire blessé près de la clôture située à la frontière (Gaza- Israël) à Khan Younis quand elle a été abattue le vendredi 1er juin 2018.

« Je suis visée par l’armée israélienne, a déclaré l’infirmière Razan Al-Najjar avant d’être touchée. J’ai reçu des informations à l’effet que l’armée israélienne avait décidé de me cibler et que je devais m’éloigner de la ligne de bataille, où sont les blessés moi, que justement je dois soigner. J’ai choisi d’ignorer ces précautions. »


Razan Al Najjar, une infirmiàre abattue

Razan Al Najjar, 21 ans, s’approchait d’un protestataire blessé près de la clôture située à la frontière (Gaza- Israël) à Khan Younis quand elle a été abattue le vendredi 1er juin 2018. « Je suis visée par l’armée israélienne, a déclaré l’infirmière Razan Al-Najjar avant d’être touchée.

J’ai reçu des informations à l’effet que l’armée israélienne avait décidé de me cibler et que je devais m’éloigner de la ligne de bataille, où sont les blessés moi, que justement je dois soigner. J’ai choisi d’ignorer ces précautions. » Sa mort a été filmée : Elle allait vers un patient, revêtue de son uniforme blanc, les mains en l’air et portant son identification d’infirmière.

Nous sommes des pierres nous dressant devant les balles. « C’est ainsi que Razan Al-Najjar a expliqué la situation à Mersiha Gadjo et Anas Jnena en avril, décrivant les manifestants palestiniens non armés qui font face sur le terrain à des snipers israéliens (des militaires bien protégés) de l’autre côté de la clôture. Al-Najjar leur a également dit qu’un soldat israélien avait menacé de la tuer si elle continuait d’aider les manifestants. “Les soldats ont essayé de me tuer tant de fois”, a expliqué Razan.

Sa mère Sabreen expliquait pourquoi elle assistait à la manifestation. “Pour moi, venir ici c’est plus puissant que les mots. Je suis venue pour poursuivre la mission de ma fille.... Nous continuerons à travailler inlassablement jusqu’à ce que le monde entier entende notre message.

Israël dit que ce meurtre n’avait rien d’intentionnel et qu’un dossier sur l’accident a été ouvert.

Adapté de http://mondoweiss.net/2018/06/mountains-memory-najjar/

Distribué par PAJU (Palestiniens et Juifs unis)

    

WWW.PAJUMONTREAL.ORG

  1. Retour en haut de page