PAJU - Palestiniens et Juifs Unis

Aller au contenu | Aller au menu | Aide - Accessibilité | Plan du site | English version

  1. Vous êtes ici :  
  2. Accueil  >
  3. « QUE CESSE L’OCCUPATION ! » PAJU No 849, 19 mai 2017: Long séjour en prison pour des enfants palestiniens

« QUE CESSE L’OCCUPATION ! » PAJU No 849, 19 mai 2017: Long séjour en prison pour des enfants palestiniens

Date de publication : 2017-05-19

Ramallah, 17 avril 2017 Pour le succès des interrogatoires, les autorités israéliennes ont gardé en 2016 de plus en plus d’enfants palestiniens en isolement et pour des périodes plus longues. L’organisation Defense for Children International-Palestine (DCIP) a demandé à 161 enfants de faire des déclarations sous serment. Ces enfants de Cisjordanie sont sous la juridiction d’une cour militaire. 25 enfants ont été isolés pour une période de 16 jours, une augmentation de 23 % par rapport à l’année précédente.

Long séjour en prison pour des enfants palestiniens

Ramallah, 17 avril 2017 Pour le succès des interrogatoires, les autorités israéliennes ont gardé en 2016 de plus en plus d’enfants palestiniens en isolement et pour des périodes plus longues.

L’organisation Defense for Children International-Palestine (DCIP) a demandé à 161 enfants de faire des déclarations sous serment. Ces enfants de Cisjordanie sont sous la juridiction d’une cour militaire. 25 enfants ont été isolés pour une période de 16 jours, une augmentation de 23 % par rapport à l’année précédente.

La période la plus longue d’isolement a été établie à 45 jours pour un enfant, alors que la moyenne est de 13 jours. En 2015, ils n’étaient que 15 à subir ce traitement. Les autorités israéliennes utilisent apparemment l’isolement pour créer une pression psychologique sur l’enfant dont la vulnérabilité augmente quand on les prive de conseils légaux, selon Ayed Abu Eqtaish, directeur au DCIP du programme de responsabilité. Cette pratique représente une punition inhumaine et dégradante qui enfreint la loi internationale.

Le DCIP a les chiffres suivants : sur 25 garçons (âge et nombre) : 15(3), 16(5) et 17 (17) tous ces enfants sont des garçons entre 15 et 17 ans. En février, Lt-Col Maurice Hirsch (réserve), procureur de la Cisjordanie déclarait dans le Jérusalem Post que les autorités militaires n’avaient pas de politique de punition, ni de réclusion solitaire. On les laisse seuls, car il est interdit de mettre un enfant avec un adulte à moins qu’il n’y ait d’autres arrestations de jeunes de leur âge. Les enfants arrêtés ailleurs dans le monde restent eux aussi seuls par précaution ou par manque de place. Il n’est pas tout à fait établi si l’isolement des enfants palestiniens par les autorités israéliennes est une mesure de protection (santé et compagnie dangereuse) ou de punition.

Adapté de http://www.liberation.fr/planete/2017/04/17/plus-de-1-000-palestiniens-en-greve-de-la-faim-dans-les-prisons-israeliennes_1563280

Distribué par PAJU (Palestiniens et Juifs Unis)

WWW.PAJUMONTREAL.ORG

  1. Retour en haut de page