PAJU - Palestiniens et Juifs Unis

Aller au contenu | Aller au menu | Aide - Accessibilité | Plan du site | English version

  1. Vous êtes ici :  
  2. Accueil  >
  3. « QUE CESSE L’OCCUPATION ! » PAJU No 922, 12 octobre 2018: Robert Fisk s’entretient avec Gideon Levy, un journaliste des plus controversés en Israël

« QUE CESSE L’OCCUPATION ! » PAJU No 922, 12 octobre 2018: Robert Fisk s’entretient avec Gideon Levy, un journaliste des plus controversés en Israël

Date de publication : 2018-10-12

En tant que critique persistant d’Israël, de la perversité avec laquelle il vole les terres des Palestiniens et les traite inhumainement, je me trouve malgré tout, en désaccord avec Gideon Levy, non pas à cause de sa condamnation des journalistes, mais à cause de son pessimisme.

Les lecteurs israéliens seraient-ils vraiment plus intéressés par la mort d’un chien israélien que par le massacre de 20 Palestiniens ?

Parlez à n’importe quel jeune Israélien moyen: un serveur européen parlera mieux l'anglais que lui.

Robert Fisk s’entretient avec Gideon Levy

En tant que critique persistant d’Israël, de la perversité avec laquelle il vole les terres des Palestiniens et les traite inhumainement, je me trouve malgré tout, en désaccord avec Gideon Levy, non pas à cause de sa condamnation des journalistes, mais à cause de son pessimisme. Les lecteurs israéliens seraient-ils vraiment plus intéressés par la mort d’un chien israélien que par le massacre de 20 Palestiniens ? Parlez à n’importe quel jeune Israélien moyen: un serveur européen parlera mieux l'anglais que lui.

Pour un jeune Israélien, la connaissance de l'Holocauste suite à un voyage à Auschwitz avec son lycée, sera principalement une expérience de voyage où on ne lui parlera de rien d’autre que du pouvoir des armes où Israël a le droit de faire tout ce qu'il veut depuis l'Holocauste. « Israël est un État où le gouvernement est de droite et où les habitants sont très religieux, beaucoup plus que on ne le pense. Le gouvernement israélien n’est en fait que le reflet du peuple israélien. Netanyahu lui-même représente tout à fait ce qu’est Israël. Puissance, pouvoir et toujours le pouvoir et surtout maintenir le statu quo et cela pour toujours. Ne pas croire à un règlement possible avec les Arabes.Et ne vivre que sur une seule arme, un état de guerre permanente. »

Les relations avec les États-Unis sont faciles. « Je ne crois pas que les gens savent à quel point Netanyahu dicte maintenant la politique américaine. Tout ce qui est décidé concernant par exemple les coupures de fonds à l’UNRWA (L’agence des Nations Unies pour l’aide aux réfugiés palestiniens), est en fait dicté par Israël. Trump s'en moque. Pensez-vous qu'il n'a jamais su ce qu’est l'UNRWA ? Le racisme est maintenant politiquement acceptable. » Alors, comment en sommes-nous arrivés là? À mon avis, le tournant décisif a suivi les décisions colonialistes coupables prises après la victoire de la guerre de 1967. Si vous voulez, vous pouvez dire 1948 parce que 1948 n’a jamais cessé en 1948. Nous aurions vraiment pu alors écrire un nouveau chapitre, inspiré par des innovateurs comme Mandela par exemple qui, en Afrique du sud a rendu possible une transformation qu’on n’attendait pas.

Adapté de https://www.independent.co.uk/voices/gideon-levy-robert-fisk-haaretz-israel-palestine-gaza-a8557691.html

Distribué par PAJU (Palestiniens et Juifs unis)

WWW.PAJUMONTREAL.ORG

  1. Retour en haut de page